Deux projets

12/10/2011

Jean O'Cottrell et la Bible

Le plus beau des poèmes

Adaptation théâtrale du Cantique des cantiques

 

 

 

Texte :

Le plus beau des poèmes.pdf

Cette lecture du Cantique des cantiques, tout en décrivant dramatiquement une sublime histoire d’amour, n’occulte pas le côté mystique de ce texte. En effet, sinon pourquoi serait-il dans la Bible ? La Sulamite, c’est Israël qui se voue et se consacre entièrement à Dieu (l’Amour) et non à son roi, fut-il le plus grand.

 

C'est Philippe Adrien qui, après l'Ecclésiaste, me demanda d'adapter le Cantique des Cantiques.

Malheureusement, il ne trouva jamais ni le temps, ni les moyens de monter ce spectacle.

 


En fait, l'envie d'adapter théâtralement des textes bibliques était née quelques années auparavant. C'est Bruno Netter qui eut l'idée de mettre en scène le livre de Job et fit appel à moi pour en interpréter le rôle titre.

L'histoire de Job est peut-être le premier texte théâtral de l’humanité. Sa construction préfigure celle des tragédies grecques : trois protagonistes (Adonaï, Satan et Job) face au chœur des amis.

Bruno n’avait pas choisi d’écrire (ou de faire écrire) une pièce inspirée de la Bible. Il avait fait un travail de compression. Et sa première version était basée sur la version œcuménique. À ménager tout un chacun, le texte était souvent obscure ou bien-pensant et plein de notions religieuses inconnues de Job l’Iduméen.

Au théâtre, on est dans le présent, la parole doit être pensée et reçue à l’instant où elle est dite. Il m’a donc semblé que, pour pouvoir incarner ce texte, il fallait retrouver une parole courante, comme elle devait l'être, pour ses premiers auditeurs, avant toutes interprétations, dogmes ou interpolations l

La traduction de Chouraqui m’a permis de revenir aux origines. Celle de Renan d'oser être simple et direct. Et la Vulgate anglaise, que l’on prête à de grands poètes (Marlowe, Shakespeare…), assistés de rabbins, d'éclaircir bien des obscurités. 

C'est ainsi, qu'après le livre de Job, j'ai eu envie d'interpréter respectueusement le Qohélèt et le Cantique des Cantiques.

 

Pour mémoire, voici mon premier travail sur la Bible :

Le livre de Job.pdf


 

page 2 de 2 -